Non, la solidarité n’est pas un délit !

Le collectif de Grenoble est signataire de l’appel à soutien pour les procès en appel de Cédric HERROU, LUNDI 19 JUIN 13H30, et de Pierre-Alain MANNONI, LUNDI 26 JUIN 13H30, devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence

Universitaires solidaires

Sarah Sajn, CHERPA, Sciences Po Aix
Morgane Dujmovic, TELEMME, AMU-CNRS
Chiara Pettenella, CHERPA, Sciences Po Aix
Elen Le Chêne, CHERPA

NON, LA SOLIDARITÉ N’EST PAS UN DÉLIT !

Tous les jours des exilés, fuyant guerres, violences, dictatures, misère…, traversent la Méditerranée. Beaucoup y meurent. Les autres espèrent pouvoir trouver asile en Europe. Certains cherchent à venir en France. Mais ceux qui arrivent à Vintimille sont bloqués, la frontière leur étant fermée. Ceux qui parviennent néanmoins à franchir cette frontière sont refoulés par les forces de l’ordre (au motif du règlement Dublin) sans avoir la possibilité de demander l’asile. Y compris les mineurs isolés ! En violation par l’Etat des droits fondamentaux et de la loi. Pourtant certains les aident. Au nom de la justice et de la solidarité. L’association Roya citoyenne est de ceux-là ; entourée de nombreux autres citoyens.

Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, a été condamné à 3000 € d’amende avec sursis pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Le procureur qui avait requis 8 mois de prison avec sursis a fait appel. L’audience a été fixée au 19 juin à la Cour d’appel d’Aix.

Pierre-Alain Mannoni, enseignant-chercheur à Nice, qui était poursuivi pour avoir, lui aussi, convoyé des Erythréennes venues d’Italie, a été relaxé le 6 janvier par le tribunal correctionnel de Nice (qui a estimé qu’il avait agi pour préserver la dignité des personnes acheminées) alors que le procureur de la République avait requis 6 mois de prison avec sursis. Le procureur a fait appel. L’audience est fixée au 26 juin à la Cour d’appel à Aix.

C’est donc la solidarité qui est poursuivie en tant que délit. Quelle injustice !. Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni doivent être soutenus, le plus massivement possible. En même temps nous rendrons hommage à tous ces exilés qui cherchent refuge.

Soyons nombreux à soutenir Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni, poursuivis parce que solidaires !

Lundi 19 juin à 13 h 30 devant la Cour d’appel (procès de Cédric Herrou)

Lundi 26 juin à 13 h 30 devant la Cour d’appel (procès de Pierre-Alain Mannoni)

Premiers signataires : Ligue des droits de l’Homme (Aix-en-Provence), Collectif AGIR, La Cimade, Roya Citoyenne, Syndicat des avocats de France (section d’Aix)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *