SOS Méditerranée : non la situation ne s’est pas arrangée

Edito du 17/10/17

Chers amis,

La diminution des traversées pendant quelques semaines a suffi à détourner l’attention de la Libye et des décomptes macabres en Méditerranée. Trop rapidement certains se réjouissent en pensant qu’une solution a été trouvée et espèrent voir l’urgence s’éloigner.

Mais comment y croire ? Ceux qui ont réussi à fuir décrivent toujours le chaos et l’horreur des trafics humains qui règnent en Libye. Les équipes de l’Aquarius vivent des situations inédites comme par exemple le nombre de mineurs qui représentaient 40% des rescapés des sauvetages opérés la semaine dernière.

Plus que jamais nos capacités doivent être renforcées et nous sommes très heureux d’annoncer la création d’une nouvelle entité de SOS MEDITERRANEE, en Suisse, qui vient compléter le réseau européen déjà constitué par les trois associations française, allemande et italienne. Grâce aux spots publicitaires bientôt diffusés sur les chaines de télévision dans le cadre du label « Grande Cause Nationale » qui nous a été décerné cette année, nous espérons également sensibiliser le plus grand nombre à l’horreur qui se déroule aux portes de l’Europe.

Ensemble poursuivons notre mission, ensemble venons au secours de celles et ceux qui risquent leur vie en Méditerranée.

Lire le Journal de Bord Aquarius 7 opérations de sauvetage oct 2017

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *