Accueil > Mairie des Adrets > Ce que j’ai compris du conseil municipal du 23 janvier 2017

Ce que j’ai compris du conseil municipal du 23 janvier 2017

mardi 24 janvier 2017, par gilles

Gresi 21, M. Alain Rougier, représentant des collectivités dans GRESI21. Collège d’élus.
But : énergie renouvelable et économies d’énergie
C’est une SAS. 176 sociétaires, 9 communes, 168 particuliers. Revenu ré-investi au niveau de 40 %, rendement des apports < 5 %. 148 000 € d’apport.
Privilégie l’économie locale y compris les panneaux.
La difficulté est d’identifier des toitures.
Durée des panneaux : 30 ans, recyclage des panneaux à 90 %. La rentabilité des panneaux est plus élevée en altitude.
Installation des 1ers panneaux : fin d’hiver
Déploiement : Uriage, Les Adrets,
Le photovoltaïque est choisi parce qu’il est facile de mise en œuvre. D’autres formes pourront être mises en oeuvre à l’avenir : hydrolique (st hilaire du touvet), autres sources.
Les panneaux seront intégrés dans les toitures.
On peut choisir un autre opérateur pour le rachat de l’électricité.
Documentaire sur le photovoltaïque du 22 janvier à voir sur LCP.
La commune doit prendre une délibération de principe pour sa décision en précisant les toitures concernées. UNe autre délibération sera nécessaire pour prendre des parts dans la société. Une nouvelle délibération sera nécessaire pour la réalisation après étude par un bureau d’études. La commune peut avoir une action de communication auprès du public à travers le bulletin d’information.
Choix des toitures : Benjamin identification des toitures et bâtiments communaux 80 toitures entrent dans les critères dont 40 sur les Adrets dont 3 appartenant à la commune : l’église 9Kw, l’école 36KW, salle Pelloux 9Kw, caserne des pompiers 9Kw.
Planning : réunion d’information pour provoquer des prises de part dans GRESI21 qui paieront l’achat et la pose des panneaux.
Délibération de principe prise par la commune ce soir avec 1000€ de prise de part et prêt des toitures des 4 bâtiments.

Communuautarisation du SIVOM : après rédaction d’un projet de proposition élaboré par les 2 communes , délibération est prise par Laval et les Adrets : « les communes souhaitent obtenir la gouvernance et la gestion et l’élaboration des projets » dans le cadre d’une structure de type EPIC avec des élus et des professionnels. Le budget serait pris en charge par la communauté de communes. Les autres communes (Ferrière,…) ont délibéré sans remarque.
G"rard Cohard, maire de la Ferrière s’est engagé à faire des groupes de travail jusqu’au mois de septembre où la comcom prendra la compétence.
Le SIVOM délibérera en faveur de la communautérisation en joignant les délibérations des communes.
Adoptée à l’unnamité moins 1 voix.

Communautarisation du col de Marcieux : prise de compétence par la comcom

MSAP (Maison de services au public) : réunion avec les élus des villages voisins. Structure physique ou itinérant ? Plusieurs intervenants pourraient tourner sur tous les villages : associations, mairies,…. Nécessité de dégager du temps des secrétaires de mairie. Il n’est pas nécessaire d’avoir toutes les compétences dans tous les villages. Il pourrait y avoir mutualisation de locaux de plusieurs communes et d’une personne pour les 4 villages et une adaptation des horaires entre les villages pour offrir une plus grande plage d’ouverture au public.
Cécile : on part sur ce projet sans avoir recensé les besoins du public : chomeurs, suivi de dossiers CAF, élaboration de CV,…… et on veut en profiter pour développer le co-working qui n’est pas le rôle des MSAP.
Anne : le co-working et son financement sont hors du projet MSAP. La fonction du MSAP consistera à mettre en place un intervenant qui aidera à trouver les renseignements recherchés par le public.
Michèle : On s’est inspiré de communes de même taille ayant mis en place une MSAP. De plus, il est difficile de recenser les chomeurs, les personnes ayant besoin d’élaborer un dossier CAF,… Pourquoi donc priver notre population de bénéficier de ce service alors que le budget est disponible.
Cécile : pense qu’il y a d’autres besoins : aide à la personne, ….
Jean-Mi : le multi accueil disparaissant, il faut mettre en place tous les services : co-working, autres services, etc., parties d’un projet plus global.
Michèle : si on ne propose pas de nouveaux services, on contribue à transformer le village en dortoir. Dossier « projets communaux » créé par Jean-mi sur le drive.
Denis : a-t-on consulté la population pour qu’elle puisse exprimer ses éventuels besoins ?
Gérard : en parler autour de nous pour recenser les besoins.
La comcom a validé la légitimité de notre approche co-working avec 4 jours d’accompagnements sur le projet : re-contacter les personnes qui étaient intéressées.

Prochain « vivre » réfléchir à la façon de mobiliser les habitants.

Jeunesse : 13-18 ans. Réflexion entre les villages du balcon. Elaboration d’un dossier pour réclamer un service civique aidé par la comcom. B. Michon semble intéressé par ce projet. Rdv est à définir.
Réunion CCAS : des conseillers jeunes de l’APAS sont présents dans toutes les communes pour identifier les jeunes des rues et prendre contact avec les familles.

Etude de la mise en place du réseau internet : le raccordement optique sera réalisé sur la parcelle départementale du col des Ayes. Travaux prévus en 2017, prises chez l’habitant en 2018. Il faut que les copropriétaires de Prapoutel fassent voter le passage du cable. Il n’y a plus de wifi gratuit à Prapoutel.
Pour intervenir avec ses nacelles, Orange remplace les poteaux des chemins ruraux par des poteaux le long des routes.

Eclairage public : choix entre 2 contrats. Recherche de précisions sur le re-lampage préalable à la signature d’une délibération.
RDV avec l’Ageden pour une étude d’opportunité pour une/des chaufferie(s) bois au village.

Petite enfance : Proposition de la comcom pour l’expérimentation d’une MAM (assistance maternelle). cf CR du 23 octobre qui prévoit d’aider les communes. RDV est demandé pour début décembre, relance il y a 15 jours. Hélène Giraud confirme un blocage de la part de M. Gimbert vis à vis de la commune des Adrets. Elle est elle-même en bonne relation avec lui. Elle passera par Fabrice pour tenter de débloquer la situation.

Les gérants de la marmite ont proposé aux élus de réfléchir à une extension neuve du batiment communal pour mutualiser l’espace incluant co-working, bibliothèque, salle de réunion, MSAP, ….

Les pompiers réclament des garages supplémentaires. Ils souhaitent réaliser des présentations des matériels aux enfants.

PLU : Une nouvelle carte des risques a été superposée à la carte du PLU. Elle est en cours d’étude. 2-3 propriétaires qui aimeraient construire se trouvent dans une zone à risque.

Délibération est prise pour transformer un emprunt pour l’école de variable en fixe.

Délibération : Convention avec les ambulances à renouveler

UNICEF va envoyer 2 personnes chez les gens entre le 20 février et le 18 mars pour informer sur les problèmes d’enfants. Elle demande que les populations soient informées par la mairie. Le conseil n’est pas d’accord.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document