Accueil > Mairie des Adrets > Ce que j’ai compris du conseil municipal du 30 avril 2018

Ce que j’ai compris du conseil municipal du 30 avril 2018

jeudi 3 mai 2018, par gilles

CR Conseil municipal 30 avril 2018

La ferme communale

Devant la présence d’une quarantaine d’habitants majoritairement propriétaires terriens, le maire a fait un historique de l’idée de ferme communale aux Adrets et a montré ainsi que la lettre ouverte de Sylvain disait des mensonges. De longs échanges animés se sont déroulés pendant plus d’une heure sur le sujet, certains élus demandant à la mairie de s’occuper des questions régaliennes dans la mesure où il ne manque pas d’agriculteurs intéressés par cet achat, d’autres demandant une étude des coûts d’achat de cette ferme pour permettre son acquisition par la mairie.
La commune n’aurait à payer que 20 % du prix d’achat, les 80 % restant étant couverts par des subventions. Aux 20 % restant à payer par la commune, s’ajoute le prix du désamiantage qui représente une somme importante.
Il est décidé que le maire informera le conseil des décisions prises lors d’une rencontre qu’il aura avec Claudine Chassagne, présidente de la commission agriculture à la communauté de communes et Monsieur Aresti, directeur de la Safer.
Il est décidé d’organiser une réunion publique pour informer la population.
De nombreux élus réagissent pour demander une préparation de cette réunion et éviter une opposition frontale comme ce fut le cas lors de ce conseil, sans que la question de l’intérêt et du coût d’une telle ferme ne soient abordés.

L’aménagement du carrefour
On nous a refusé le travail depuis 15 ans.
De nouveaux frais incomberont à la commune pour réaliser un sondage. Les entreprises n’ont pas encore été consultées.
Coût supplémentaire pour la commune 42 000 €.

La fête des camions n’aura pas lieu aux Adrets mais à Chamrousse.

Depuis la fête du Drift, il y a une augmentation de la pollution. On va écrire à la préfecture et à la gendarmerie pour contrôler les vitesses.

Maison Brun
La cocote va déménager et permettre de loger un salarié de la marmite. Date prévisionnelle 1er juillet. Il faut que la location de l’appartement soit intégrée à la location du local marmite.

Le préfabriqué de la crèche coûte 9 000€ de location et les perspectives du nombre des enfants baissant, des décisions sont à prendre.

CEDI  : Pour La comcom, les travaux sur le réseau eau n’est plus prioritaire. Elle dira si on fait les travaux cette année ou l’année prochaine.
Il est décidé de demander au CEDI de négocier les tarifs de l’électricité plus avantageux que ceux que nous avions négociés dans le passé.

Transfert de charges de la station de ski
Il y a 2 anomalies :
le transfert de charge devrait être modifié en zones d’activité. On ne reverserait alors que le transfert économique sur le foncier bâti.
La nature du transfert est erronée. On peut donc demander à un avocat (coût 5000€ environ) pour récupérer 40 000€ chaque année.
Ce transfert de charges est fixé une fois pour toutes : les taxes foncières de prochains bâtiments éventuels, dont les Granges à Prapoutel, entreront dans les caisses de la commune des Adrets.

Le résultat de la station est de 9 millions TTC. La comcom devra rembourser le prêt, la SEM pourra verser les sommes dues, la comcom fait un bénéfice de 145 000€.

Dérogation pour une enfant qui sera transférée à l’école de Champ du fait que les 2 parents travaillent à Champ.

Il faut verser 868€ de subventions à Laval pour la bibliothécaire.

Local pompiers
Un local est prévu à Theys.
La commune des Adrets doit proposer un terrain aménageable en eau et électricité pour abriter un nouveau local sur les Adrets.

La fibre
Travaux en mai-juin entre Champ et le col des ayes en bord de route, puis chemin du baron. L’année prochaine des travaux seront faits dans les zones secondaires. Prapoutel ne fait pas partie du 1er tronçon des travaux bien que prioritaire du fait de sa vocation touristique. L’abonnement à la fibre ne sera pas possible avant que l’adressage des rues ne soit réalisé.

L’adressage des rues. Des numéros et noms de rues seront définis avant la fin de l’année. Il ne peut y avoir le même nom de rue entre des communes ayant le même code postal. Exemple 38190 à Champ et aux Adrets.
Le coût de cette opération dépendra le nombre des numéros. On pourrait imaginer de ne mettre qu’un seul numéro pour plusieurs habitations dans certains cas.

Désenclavement de la crête de Chazet pour le débardage à l’étude.

Etude de l’emplacement d’une poubelle sur la place de la mairie.

Trois candidatures au remplacement de la secrétaire de mairie ont été reçues

Prochain conseil : 28 mai

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document