• Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».

10èmes rencontres de L’Heureux Cyclage à Bayonne

Quand :
8 mars 2018 @ 18 h 00 min – 10 mars 2018 @ 12 h 00 min
2018-03-08T18:00:00+01:00
2018-03-10T12:00:00+01:00
Où :
L’Atelier Vélo Txirrind’Ola
56 Allées Marines
64100 Bayonne
France
Coût :
Gratuit

Du 8 au 10 mars 2018, l’heureux-cyclage, réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires organise ses 10èmes rencontres nationales à Bayonne, à l’atelier vélo Txirrind’ola.
L’atelier vélo de Pau va s’y rendre à vélo depuis Pau, et vous invite à faire la route avec lui!
les dates : du jeudi 8 mars au samedi 10 mars 2018
Plus d’info sur les rencontres de l’heureux cyclage : Les 10èmes rencontres de L’Heureux Cyclage à Bayonne (il y a même une vidéo des 9èmes rencontres qui s’étaient déroulées à Gap l’année dernière))
Si vous souhaitez faire le voyage avec nous, n’hésitez pas à nous recontacter au plus vite.
icon-car.pngFullscreen-Logo
L’Atelier Vélo Txirrind’Ola

chargement de la carte - veuillez patienter...

L’Atelier Vélo Txirrind’Ola 43.497600, -1.485860
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».