• Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».

Atelier mobile à la Direction Urbanisme, Aménagement, Construction durable de la Ville de Pau

Quand :
16 septembre 2019 @ 10 h 00 min – 16 h 00 min
2019-09-16T10:00:00+02:00
2019-09-16T16:00:00+02:00

Organisée par le ministère de la transition écologique et de l’environnement et soutenue par l’ADEME, la semaine européenne de la mobilité a pour objectif d’inciter le plus grand nombre de personnes à adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en privilégiant les déplacement doux et alternatifs à la voiture particulière : transports publics, covoiturage, autopartage, vélo.

Cette année, la communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées a sollicité votre atelier vélo pour proposer une animation dans ce cadre.

L’AVPS tiendra donc un stand d’atelier mobile le lundi 16 septembre, de 10h à 16h, devant les locaux du bâtiment public “le Piano”, au 26 avenue des Lilas à Pau.

L’objectif sera d’inciter les personnels de la CDAPBP à utiliser le vélo dans leurs déplacements pendulaires, en leur proposant un service d’accompagnement à l’entretien et à la réparation de leurs vélos.

Bâtiment Le Piano : carte

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».