• Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».

l’atelier vélo/campus du mois

Quand :
17 octobre 2019 @ 11 h 30 min – 14 h 30 min
2019-10-17T11:30:00+02:00
2019-10-17T14:30:00+02:00

 

Depuis janvier 2018 a démarré le partenariat entre votre atelier vélo et le campus universitaire de Pau, et c’est reparti pour la saison 2019/2020!

L’objectif : aller au plus près de ceux qui se déplacent à vélo…

Prochain rendez-vous : jeudi 17 octobre 2019 à partir de 11h30 et jusqu’à 14h30, devant la Présidence.

En effet, les étudiant(e)s sont déjà quelques uns à fréquenter notre atelier, et nous souhaitons nous faire connaître d’eux d’avantage, faisant partie pour nous des publics prioritaires pour nos actions : si l’on n’utilise pas un vélo pour aller à la fac, où va le monde ?!!!

Nous serons présents avec notre outillage, des pièces détachées et consommables pour l‘accompagnement à l’entretien et à la réparation, ainsi que quelques vélos destinés à la vente..

Dernier point : cette animation est gratuite et ouverte à tous et toutes

Prochain atelier vélo-campus : jeudi 28 novembre 2019 aux mêmes horaires…

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.

  • Citation de C. Morel Darleux

    « Tout ce qui aura été mis en place pour questionner l’utilité sociale de nos productions et leurs processus de fabrication, pour relocaliser la production, notamment alimentaire, réduire nos émissions de gaz à effet de serre et développer l’autonomie énergétique, assainir l’eau et l’air, pour apprendre la sobriété dimensionnelle, comme pour se réapproprier les savoir-faire “low-tech” ou mieux répartir les ressources : tout cela aura contribué, grande panne ou non, à dessiner les contours d’un monde plus juste, plus harmonieux, et au final plus résistant aux secousses qui ont déjà commencé ».