Le vélo sera un mode de déplacement particulièrement adapté à la période du déconfinement

Dixit Pierre Serne (voir plus bas), ce qui pose de nombreuses questions…

Voici un message relayant certaines d’entre elles, publié par notre réseau “L’Heureux-Cyclage” et que nous soumettons à votre réflexion car il fait bien état des préoccupations traversées par votre atelier vélo en particulier ainsi que par l’ensemble des ateliers vélos de France en général (voire du monde entier!). Vous y trouverez notamment un lien vers une émission de France-Inter faisant état d’une analyse mettant le vélo au coeur du dispositif de déconfinement.

Bonne lecture, bonne écoute, et bon confinement…

Comme vous pouvez le lire et l’entendre dans une émission de France Inter du 15 avril, Pierre Serne a été missionné par Elisabeth Borne pour plancher sur les déplacements à vélo en sortie de confinement. L’objectif : éviter les concentrations dans les transports. Les transports collectifs seraient désertés massivement avec un report massif vers la voiture et le vélo. On accompagnerait alors le report modal avec des mesures “d’urbanisme tactique”,  pistes cyclables temporaires, extensions de trottoir, etc.

Plus de cyclistes implique une possible explosion des ventes de vélos neufs, alors qu’il y a aujourd’hui en France 9 millions de vélos dit “dormants”, de plus les vélocistes ne réussiront probablement pas à fournir cette demande subite.

Comment inciter les nouveaux.elles cyclistes à privilégier un équipement d’occasion ? Comment développer une culture vélo chez ces nouveau.elles utilisateur.ices pour que leur vélo ne soit pas laissé au placard dès la crise passée ?

En tant qu’ateliers, quelle(s) proposition(s) apporter collectivement et défendre auprès de nos interlocuteur.ices ? Certains ateliers fonctionnent toujours à minima avec une personne dédiée à la réparation uniquement, est-ce que d’autres envisagent ce fonctionnement dans les semaines à venir ? Ont identifié d’autres pistes pour accompagner le boom annoncé du nombre de cyclistes le 11 mai ?

Par ailleurs, dans quelles conditions s’effectuera la reprise de l’activité d’accompagnement à l’autoréparation ? (adaptation de la fréquentation, des horaires, de l’aménagement, équipements de protection ?)

 

Nous invitons tous les adhérents, sympathisants ou partenaires qui le souhaitent à nous faire parvenir par mail leurs réflexions à ce sujet.

Quant à nous, nous vous tiendrons informés de la façon dont on compte s’y prendre pour gérer au mieux la sortie de la crise et la reprise des activités normales pour tout un chacun, avec l’objectif de promouvoir plus que jamais la sortie d’un modèle économique et social qui a fait son temps, les preuves ne manquant plus aujourd’hui pour en être tous et toutes convaincus.

L’atelier vélo

PS également un article sur le sujet sur le journal La République.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.