Retour en photos et CR sur les rencontres nationales de l’Heureux-Cyclage

Et ci-dessous le compte-rendu des rencontres en 6 points paru dans la dernière lettre d’info de l’Heureux-Cyclage .

Bonne lecture!
[   1 – TABLES RONDES   ]
———————————————

 

LES TABLES RONDES DE L’HEUREUX CYCLAGE

Les toutes premières tables rondes de l’Heureux Cyclage ont réuni plus de 140 participant·es le jeudi 21 mars 2019, avec le soutien de Mme Sylvie BANOUN, Coordinatrice interministérielle pour le développement de la marche et de l’usage du vélo (MTES), de M. Roland RIES, Maire de Strasbourg et de M. Robert Hermann, Président de l’Eurométropole de Strasbourg, qui n’ont pas pu se rendre présent, et avec la présence de Mme Élodie BARBIER TRAUCHESSEC, Chargée de mission à l’ADEME au service Transport et Mobilité, de M. Jean-Baptiste GERNET, Adjoint au Maire de Strasbourg, Conseiller eurométropolitain délégué aux mobilités actives et innovantes et de M. Olivier SCHNEIDER, Président de la FUB.

Les ateliers d’auto-réparation essentiels au système vélo ont su lors de cette journée y prendre part activement en échangeant sur des initiatives originales qui, riches de diversité, font la force du réseau. Ces échanges ont permis de revenir sur la place de l’autoréparation dans un système global (social, santé, environnemental, économique, etc. et bien entendu vélo) en traitant :

  • de l’augmentation exponentielle du nombre d’ateliers et du défi de coopération et de maillage territorial auxquels les ateliers répondent tant en zone urbaine que rurale, entrainant une diversité de modèles ;
  • des axes structurant des ateliers vélo, au delà de la mobilité, que sont l’économie circulaire et l’autoréparation, renforçant des projets qui répondent à des enjeux de préservation de l’environnement et de lien social, comme l’accueil de personnes placées sous main de justice, l’insertion profesionnelle ou des partenariats pour la mobilité des jeunes avec la Mission locale ;
  • des partenariats politiques et financiers, enjeux essentiels pour les ateliers qui sont souvent des freins structurels (accès à un local ou à des financements).

Ces tables rondes ont inauguré les rencontres 2019 en célébrant une fierté collective à vivre ces projets qui sont les pierres angulaires du réseau de L’Heureux Cyclage.

 

[   2 – POSITIONNEMENT   ]

———————————————

 

VERS UNE RÉAFFIRMATION DES VALEURS DU RÉSEAU PAR SES ADHÉRENT·ES
>    Les ateliers du vendredi
Le vendredi, les traditionnels groupes de travail thématiques sur la vie des ateliers furent cette année remplacés par des temps de travail collectifs portant sur les orientations du réseau. Malgré ce changement les ateliers ont été nombreux et efficaces !

Ils ont travaillé d’arrache-pied sur le fonctionnement du réseau, les positionnements politiques et les enjeux financiers du réseau. Un grand temps besogneux a été consacré à l’élaboration et à l’adoption collective d’un budget prévisionnel à l’équilibre. Il ne pouvait pas y avoir de plus beau retour de l’investissement de la collégiale, des salarié·es et des référents géographiques tout au long de l’année, que de voir l’ensemble des participant·es se saisir de l’avenir du réseau.

>    Une dynamique collective
L’Heureux Cyclage se félicite d’avoir entendu les valeurs du réseau partagées et ré-affirmées : c’était littéralement le pied de pédaler collectivement pour prendre la température sur une modification de notre charte en 2020 !

Nous le savons, notre diversité c’est notre force, et nous y croyons d’autant plus que nous avons choisi de travailler à 200 sur des sujets réellement politiques dans une salle grandiose mais à l’acoustique compliquée : le pari était risqué. L’animation de ces temps de travail a été brillamment assurée par la SCOP l’Engrenage, qui a permis à grosse doses d’Éducation populaire de mettre de l’huile dans les rouages pour une dynamique collective sans accrocs ! Merci !

[   3 – L’ANNÉE 2019   ]
———————————————

 

LES ÉLECTIONS

Le réseau de l’Heureux Cyclage est aujourd’hui administré par une collégiale de 12 personnes élues (dont deux candidature partagées par deux personnes chacune), accompagnée de 3 salarié·es. 26 Référent·es Géographiques continueront à développer les missions de territorialisation.

THUNES

>    L’adhésion au réseau évolue : 50€/ETP, 0.30€/adhérent.e, plafond à 500€.
>    Les services Bicloud passent de dons à prix libre.
>    Le fonctionnement des formations est modifié : augmentation du tarif de 100€ par formation professionnelle, défraiement des ateliers pour la mise à disposition du local à 50€/jour et 100€ de forfait pour l’accueil de la formation, 40€/h pour les formateur·ices.

MODIFICATIONS STATUTAIRES
Des modifications statutaires ont été apportées pour répondre au mieux aux exigences de l’agrément Jeunesse et Sport, des exigences que nous vivons au sein des ateliers déjà au quotidien :
>    Respect du principe de non-discrimination
« L’association est ouverte à toutes et tous. Elle s’interdit, tant en termes d’admission de nouveaux membres que dans le cadre de l’exercice de mandats d’administrateurs et administratrices, toute discrimination au sens de l’article L 225-1 du Code Pénal »
 
>    Garantie de la liberté de conscience 
« L’association, en tant que personne morale, s’interdit toute affiliation d’ordre confessionnelle, politique ou syndicale »
 
>    Égal accès des hommes et des femmes et accès aux jeunes aux instances dirigeantes
«L’association veille à une présence équilibrée des personnes assignées femmes ou assignées hommes ou se définissant de toutes autres expressions de genre, à tous les échelons de responsabilité ». « Elle encourage et met en œuvre des conditions favorables à la participation des jeunes aux instances dirigeantes ».
PERSPECTIVES
La mobilisation collective sur les orientations politiques du réseau qui a eu lieu lors des Rencontres donnera lieu à un travail sur la charte pour l’AG de 2020 afin qu’elle puisse mieux faire ressortir nos enjeux d’éducation populaire, de lutte concrète et active contre toutes les formes de discrimination et pour favoriser les pratiques auto-gestionnaires.
GROUPES DE TRAVAIL THÉMATIQUES
Plusieurs groupes de travail se sont constitués ou se sont développés lors de ces Rencontres. Nous souhaitons communiquer sur leurs activités tout au long de l’année.
LE VÉLOTHON, UNE MOBILISATION DES ATELIERS VÉLO POUR LE RÉSEAU

L’idée d’organiser dans les ateliers participatifs et solidaires une journée pour le réseau de L’Heureux Cyclage a été en fond de beaucoup de discussions jusqu’à la décision unanime de l’acter. Un groupe de travail s’est constitué pour trouver une forme, un nom… Une nouvelle occasion de faire du lien, d’échanger sur les activités du réseau, d’avoir des échanges directs entre ateliers et référents géographiques, de faire parler nationalement du réseau depuis des actions locales… Bref, le VÉLOTHON 2019, on y croit !

 
   
[   4 – DES RENCONTRES   ]
———————————————

>    Des temps informels riches 
L’organisation efficace, prise en main par les bénévoles du réseau et par l’équipe de Bretz’selle, a permis à l’ensemble de ces temps d’exister. Les Rencontres de l’Heureux Cyclage c’est aussi et surtout beaucoup d’échanges, de partage, de repas partagés, de rencontres humaines, culturelles et sociales. Quatre jours où l’ensemble des participant·es ont pu découvrir des lieux culturels et sociaux dans la ville mais aussi vivre des moments riches en émotion : de la coupe de cheveux schlag et poignées de feux de joie, aux dampfnudels du petit déj, en passant par les autobox, Jean-David Harmony, la sérigraphie ou les frites cuites à 4h pour les affamé·es du petit matin !

>    Et de la culture !
Les ateliers ont pu partager leurs projets, leurs coups de cœur, leurs astuces. La deuxième édition du Magik Cambouik a créé entre autre un espace d’échanges et de liens essentiel au réseau. À l’image du Wiklou, il a matérialisé la petite histoire des ateliers avec la création de 17 fiches et l’exposition de créations inédites ! 150 exemplaires du fanzine Magik Cambouik sont partis dans toute la France, accompagnés de quelques 200 maintenant célèbres Chasse Goupille. Nous les citons pour conclure : “Pour que les vélos occupent les rues, pour que le gaspillage cesse, il est important que l’auto-réparation fasse aussi pédaler nos méninges”.

[   5 – UNE VÉLORUTION   ]
———————————————

Une Vélorution de quelques 450 personnes, des pirates à l’assaut du Rhin avec le soleil couchant… C’était poétique, en plus de mettre le doigt là où ça fait mal à Strasbourg en pédalant sur l’avenue du Rhin, la plus polluée de la ville.  Et si nous étions des pirates le temps d’une après-midi, c’était aussi pour réclamer le droit d’accéder enfin facilement aux déchetteries dont les portes restent bien trop souvent fermées. Leurs déchets, nos trésors façon Black Pearl !

[   6 – POUR ALLER PLUS LOIN   ]
———————————————

>    Retrouver le catalogue de projets de L’Heureux Cyclage sur la page des rencontres
>    Être un peu présent avec nous grâce aux photos des rencontres – Merci encore aux photographes professionel·les qui nous partagent leurs photos !

>   Vélo & Territoires raconte les Tables rondes en concluant “L’Heureux Cyclage a une fois de plus démontré l’impact résolument transversal du vélo“.

[   Rendez-vous aux prochaines Rencontres à Clermont-Ferrand ? Oui résolument !   ]

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.